Aller à la liste des articles
07/30/21E-sport

Racontez-moi FORMATION : Dani

Partager :

Pour Dani, se classer 4e du classement nord-américain de VALORANT n'est que la cerise sur le gâteau de tout le temps qu'il a passé à s'entraîner pour devenir pro.

Sa carrière a vraiment décollé quand il est devenu le rival amical de Tyler « Ninja » Blevins puis a été invité à rejoindre l'équipe pro montée en partie par ce streamer de la cour des grands.

Dani, à 21 ans, est un grand joueur de Sova et étudiant en génie logiciel dans la banlieue de la capitale du Canada. Il n'avait que 9 ans quand il a commencé à maîtriser des FPS comme Combat Arms, Alliance of Valiant Arms et bien sûr, CS:GO.

« J'adorais l'e-sport quand j'étais gamin », raconte-t-il. « Mon équipe préférée, c'était Cloud9 avec Sean Gares et les autres. »

L'obstacle majeur à sa carrière pro, selon lui, était l'absence de bon matériel informatique. Après une pause de deux ans consacrée à ses études, suivie d'un stage, Dani a enfin eu les moyens de s'acheter un ordinateur capable de soutenir les exigences du jeu à haut niveau.

C'est à peu près à ce moment-là que la bêta fermée de VALORANT a commencé et, comme l'a remarqué Dani, redonné de l'intérêt au genre FPS en proposant d'autres variables que l'aveuglement et la fumée.

Il confie : « J'aime bien qu'il y ait des compétences parce que ça crée de nouvelles métas auxquelles il faut s'adapter. Ceux qui refusent de changer et d'aligner leur style de jeu sur les nouvelles stratégies, eh ben... Ils devraient le faire pour devenir meilleurs, et c'est ça que j'apprécie dans VALORANT. »

En milieu d'année dernière, alors qu'il jouait en amateur depuis un moment dans une équipe VALORANT, Dani se retrouve à 3 h du matin dans une partie contre Ninja et Austin « Morgausse » Etue. Les rivaux ne se sont pas épargnés dans le chat. Mais le lendemain, ils atterrissaient dans la même équipe.

Ils n'ont pas tardé à devenir amis, si bien que Ninja a demandé à Dani de rejoindre la fraîchement montée « Time In ». Dani explique que ce sont ces longues heures d'entraînement en ligne et hors ligne, ainsi que les enseignements que peut apporter une équipe plus large, qui l'ont aidé à réellement maîtriser les fondamentaux du jeu.

« Dès le début, j'ai compris qu'ils étaient sérieux, et plus qu'une simple équipe de streamers. Les gens ne voyaient pas tout le travail qu'il y avait derrière le direct. Ils passaient des heures sur un serveur hors ligne à s'entraîner à des trucs. Surtout Ninja. Mais ça, personne ne le voyait. »

Après son départ de Time In, Dani a cofondé « Sum 2 Prove » avec Alex « Sofa » Kolich et un petit groupe d'aspirants pros VALORANT triés sur le volet.

« Sum 2 Prove travaillait d'arrache-pied hors serveur, peut-être encore plus que Time In », se souvient-il. « C'est l'équipe la plus studieuse que j'aie vue ou connue. »

À présent, il joue dans le mode Compétition à l'affût d'une chance de s'entraîner avec une équipe de 2e classe.

« Ce qu'il y a, avec la scène pro, c'est qu'il faut forcément un peu de chance tant il y a de bons joueurs sur le terrain », avoue-t-il. « Il suffit d'une bonne occasion. »

Vous pouvez suivre la formation de Dani sur son compte Twitter et sa chaîne Twitch .

QUESTIONS-RÉPONSES AVEC DANI

Si tu devais créer un Agent, quelle compétence lui donnerais-tu ?

Quelque chose qui ressemble à ce que fait Soraka de League of Legends. Elle soigne l'intégralité de son équipe n'importe où sur la carte.

Qu'est-ce qui te plaît particulièrement dans la méta actuelle ?

La méta est en train de changer et ça fait un moment que je n'ai pas fait de match d'entraînement tactique mais j'ai l'impression qu'on est toujours axés sur Viper, ce qui implique un rythme plus lent. J'aime bien, moi, ces parties moins effrénées, même si elles ne plaisent pas à tout le monde. Je trouve que c'est plus stratégique, ça demande de réfléchir davantage. Il faut pousser les ennemis à gâcher leurs compétences de contrôle, s'assurer qu'ils ne puissent pas se contenter de foncer et de prendre le site sans effort.

Et ce que tu détestes ?

Je déteste la méta d'après la pose. Tout le monde utilise les molos de Viper et les Fléchettes électriques de Sova. Ça devient injouable parfois.

Quel serait ton conseil à un joueur qui rêve de devenir pro ?

Sois aimable en classé. Tu vas avoir besoin de bons amis. On se rend vite compte que l'e-sport, c'est beaucoup de relations. Je sais qu'il y a beaucoup de gens désagréables en Compétition et ils finissent par couper les liens avec les autres pour des bêtises. Alors sois sympa et facile à vivre.

Que fais-tu quand tu ne joues pas à VALORANT ?

Je vois mes amis ou je fais de la programmation. Je suis en train de suivre un cours d'été. Je n'ai jamais codé pour les jeux, juste du développement logiciel du genre orienté objet, de l'automatisation et ce genre de trucs. Ça pourrait être sympa de tenter le développement de jeu à l'avenir.

Qu'attends-tu de VALORANT avant la fin de 2021 ?

Vous gérez en ce moment. Vous écoutez nos retours, vous mettez constamment le jeu à jour. On a eu plus de changements le mois dernier que j'en ai vus dans [censuré] en cinq ou six ans. Mais vous pourriez peut-être retirer Jett du jeu ? Et virez le Judge aussi.


0