Aller à la liste des articles
13/08/20Dev

Vos questions sur VALORANT n°5

Partager :

Bienvenue dans Vos questions sur VALORANT. Vous nous posez des questions auxquelles nous pensons qu'il est bon d'apporter des réponses ici, et ce toutes les semaines. Cette semaine, on parle de conception des agents, de compétences et d'anti-triche.


Q
Je me rappelle avoir entendu quelqu'un de Riot dire que « les compétences ne sont pas là pour tuer » dans VALORANT... or, c'est le cas pour certaines, comme avec Raze. Vous avez rompu votre promesse ?

R

Cette phrase n'est pas totalement vraie, notamment dans un jeu où le gameplay de Raze et Killjoy a été verrouillé avant notre annonce... Bref, c'était notre faute ; elle est due en grande partie au manque de nuance (notamment que les bases de la tactique, et pas juste « les compétences ne tuent pas », sont un élément clé).

Les armes sont à l'origine de la majorité des éliminations, et même les compétences de dégâts ont pour but de représenter une menace. Dans le meilleur des mondes, les armes sont le moyen principal d'achever un adversaire dont l'attention est tournée vers un élément distracteur ou qui essaie d'éviter des dégâts. Pour les cas où cela n'est pas possible, comme l'utilisation de Pack explosif en plein combat, nous les corrigerons dans le cadre de notre engagement en faveur d'un gameplay tactique.

Si c'est cette promesse de non-létalité des compétences qui vous a fait essayer VALORANT, nous regrettons de vous avoir induit en erreur, même de façon non intentionnelle. Néanmoins, notre philosophie est, et a toujours été, que les compétences de dégâts font partie intégrante des jeux de tirs tactiques, que ce soit dans VALORANT ou ailleurs. Nous pourrons revenir en détail sur ce sujet à l'avenir, si ça vous intéresse !

—Ryan “Morello” Scott, concepteur des personnages de Valorant

Q
Y a-t-il des compétences que vous vous interdisez de créer dans VALORANT ? Où dressez-vous la limite ?

R

Nous essayons d'éviter les compétences qui porteraient atteinte aux mécaniques de tir importantes. Tout ce qui augmente la santé maximum est généralement hors de question, tout comme les compétences qui remplacent des armes (à part les ultimes, comme pour Jett ou Raze).

—Ryan “Morello” Scott, concepteur des personnages de Valorant

Q
Bonjour à l'équipe anti-triche ! Ça fait un moment qu'on n'a plus de vos nouvelles alors je me demandais juste comment se porte le jeu. Pouvez-vous nous dire combien de tricheurs ont été bannis jusqu'à présent ?

R

Bonjour ! Nous avons travaillé à la sueur de notre front dans les mines de l'anti-triche et cela nous manquait de pouvoir vous parler.

Jusqu'alors, nous avons banni un tas de tricheurs (ainsi que leur ordinateur), et avons fait notre possible pour maintenir ces mécréants hors de notre jeu. Il est toujours possible de faire mieux, mais globalement, nous sommes assez satisfaits du résultat.

Je ne peux pas vous communiquer le nombre exact de bannissements au total, mais comme je n'ai pas envie de vous laisser sur votre faim, j'ai un petit quelque chose pour toutes celles et ceux d'entre vous qui aiment les chiffres : 1 802 !

C'est le nombre de suspensions manuelles effectuées par l'équipe anti-triche après examen des joueurs soupçonnés. Alors que la grande majorité des sanctions est automatiquement appliquée par Vanguard, l'équipe et moi évaluons les comptes suspects au cas par cas. Cela nous aide à détecter des triches inconnues en plus de jauger l'efficacité de Vanguard. C'est également l'occasion d'accélérer manuellement la sanction des joueurs les plus perturbateurs.

Comment ça se passe, tout ça ? Personnellement, j'aime commencer la journée avec un café et la liste des joueurs suspects, classés selon le nombre de signalements. Je commence à savourer mon café et je parcours la liste en examinant les comptes jusqu'à ce que j'en aie assez. Du café, je précise. Et comme j'adore le café, ce n'est pas une surprise si je suis en tête du classement du nombre de comptes examinés dans l'équipe. Je ne pense pas conserver ma position bien longtemps, cela dit, car nous avons récemment ajouté plus de gens pour les examens, alors je vais avoir beaucoup plus de concurrence.

Hmmm. J'ai comme une soudaine envie de café... et de justice. Du coup, à la prochaine !

—Paul “Arkem” Chamberlain, responsable de l'anti-triche

Étiquettes :

0